Un espace : l’Eufrasie

Le géohistorien a pour habitude d’ausculter le passé des sociétés humaines dans leurs relations à l’espace, aux milieux et aux territoires: il aime également se laisser aller à retracer l’archéologie des découpages spatiaux pour mettre en lumière l’historicité d’une géographie que certains voudraient éternelle; plus rarement se tourne-t-il vers l’avenir. Pourtant, dans L’Invention des continents, Christian Grataloup termine son étude sur le constat de l’obsolescence du découpage actuel du monde et prend le risque, comme il le dit lui-même, d’esquisser une nouvelle carte (Grataloup, 2009). C’est également à cet exercice prescriptif que je voudrais ici m’essayer en plaidant l’utilisation d’un nom nouveau pour désigner l’ensemble constitué de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie: l’Eufrasie.

[…]

Lire la suite sur le site de la revue M@ppemonde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *